Les jeunes créateurs sont à la mode, tout le monde se les arrache, et pour cause, ils sont l’avenir de la mode, la pointe d’originalité dans un secteur bien trop prit en monopole par les grandes marques de luxe. Les jeunes créateurs sont des couturiers, des stylistes pour la plupart, ils travaillent souvent chez les grandes marques mais essayent tant bien que mal de sortir de l’anonymat, ce qui n’est pas chose aisée, dans un monde aussi dur que celui de la mode, il faut beaucoup de détermination et de persévérance car le talent seul ne suffit pas.

Tout savoir sur les jeunes créateurs.

Nous les connaissons de noms mais nous ne savons pas le fond de cette appellation, voyons ça ici :

  • Formation : vous pouvez aspirer à travailler dans une maison de couture par exemple si vous avez suivi un de ses cursus, que ce soit un BTS de design de mode, BTS métier de la mode option vêtements ou chaussures, BTS innovation textile, BTS métier du cuir, DMA arts textiles, styliste-modéliste, certificat en stylisme de mode, stylisme de mode option accessoires, DN MADE mention mode, licence pro métier de la mode, certificat de spécialisation en mode stylisme-modélisme, stylisme infographie modélisme, DAA mode et environnement, diplôme de l’ENSAD option design et matière, et bien d’autres et selon votre niveau de bac+, il y a aussi un bon nombre d’écoles privées qui offrent des formations de stylisme.
  • Salaire : il est variable, et le facteur essentiel est la notoriété que vous avez. Les créateurs indépendants n’ont pas de revenus réguliers mais les assistants stylistes touchent en moyenne 1600 jusqu’à 2400 euros par mois.
  • Evolution : ici aussi c’est très variable et ça dépend de vos compétences et de vos chances mais en général un créateur débutant devient directeur de collection après quelques années. Bien sur ils ont tous l’espoir de devenir des créateurs attitrés mais la concurrence est rude et très peu réussissent.

Les créateurs à suivre de près!

Réussir à sortir du lot est une chose quasi impossible mais certains y sont arrivés, prenez-en de la graine :

  • Marine Serre : gagnante du prix LVMH 2017, elle est diplômée de l’école de Cambre et à seulement 25 ans a un CV de quoi jalouser les plus grands. Elle a travaillé chez Dior et Balenciaga et a créé son studio en septembre 2017.
  • Vanessa Schindler : gagnante du prix du jury au festival d’Hyères en 2017, elle est diplômée de la haute école d’art et de design de Genève. Elle aspire à créer de la haute couture nouvelle.
  • Hugo Matha : Renommé pour ses pochettes mi-art mi-mode, le designer a fait un BTS mode puis il est passé par l’école Duperré. Il a cassé les codes des uniformes classiques en proposant une nouveauté pour les uniformes des employés de l’hôtel Crillon à Paris.

D'autres posts d'Alenzo :